Home / News & Events / Calls / Métiers d’art itinérants. Artisans en migration (Europe XVIIe-XIXe...
Appel à contribution
Métiers d’art itinérants. Artisans en migration (Europe XVIIe-XIXe siècle)

Appel à contribution pour le dossier "Métiers d’art itinérants" à paraître dans la revue Diasporas : circulations, migrations histoire.
Ce numéro (n°32, 2018/2) sera publié en version papier et mis en ligne sur le portail Revues.org (https://diasporas.revues.org)

(...) La finalité de ce dossier thématique est de comprendre, dans un contexte de migration, la nature des dynamiques sociales à l’œuvre en milieu urbain et rural avec l’arrivée de populations émigrées d’artisans, des Italiens notamment1. La chronologie envisagée englobe l’époque moderne – car si la présence italienne en France à la Renaissance a été très documentée par la bibliographie, les xviie et xviiie siècles le sont beaucoup moins alors que les marbriers, sculpteurs, figuristes, etc., sont très actifs – et la première moitié du xixe siècle, marquée par l’installation de nombreux artisans. Le travail de ces artisans d’art dans les zones rurales est vierge d’études, si ce n’est à l’échelle locale : souvent désignés dans les textes par des termes péjoratifs comme « barbouilleurs », les peintres ont par exemple laissé dans leur sillage d’innombrables décors. Les églises rurales méridionales en témoignent, comme celles d’autres régions (œuvres monumentales, peintures de chevalet, etc.). Si le cas des « peintres décorateurs » est significatif par son ampleur et sa visibilité sur le territoire, il invite toutefois à examiner le phénomène à une échelle beaucoup plus large : cette émigration artistique, documentée au-delà des frontières françaises, rend compte de la grande mobilité des ouvriers, et les peintres ne sont pas les seuls concernés. Cette dynamique est observée au sein d’autres métiers, dont l’historiographie n’a pas toujours fait grand cas : les maîtres-verriers, les stucateurs, les mosaïstes, les figuristes, vendeurs d’images, etc. Il s’agit donc de mettre en lumière la période qui a précédé l’immigration de masse et l’industrialisation progressive des techniques et des savoir-faire artistiques, et de nourrir ces réflexions des approches conceptuelles les plus récentes, opérantes pour comprendre ces migrations : l’analyse structurale des réseaux et l’étude des transferts culturels et artistiques. (...)

Plus de détails ...

Deadline: 18 September 2017
Sponsors